Album « CORDES » (2018)
Editeur : Green United Music

Achat/Buy (15 €)
Version digital (7 €)
Achat par chèque (15 €)

Revue de presse / Press Review

Chroniques de l'album/Reviews

Ondarock (IT) (lien/pdf) (Traduction française)

Freq (UK) (lien/pdf) (Traduction française)

Il Manifesto (IT) (pdf + Traduction française)

Radio Nova Sorso (IT) (pdf) (Traduction française)

Dark Entries (NL) (lien/pdf) (Traduction française)

Notodo 1 (ES) (lien/pdf) (Traduction française)

Jazz-квадрат (RU) (lien/pdf) (Traduction française)

Universum noll (SE) (lien/pdf) (Traduction française)

Notodo 2 (ES) (lien/pdf) (Traduction française)

Music map (IT) (lien/pdf) (Traduction française)

Backseat mafia (EN) (lien/pdf)

Bad Alchemy (DE) (pdf) (Traduction française)

Black audio (UK) (lien/pdf)

Sun burns out (FR) (lien/pdf)

Obskure Mag (FR) (lien/pdf)

La Magic Box (FR) (lien/pdf)

Inactuelles musiques singulières (FR) (lien/pdf)

Notodo (ES) (lien/pdf)

Son of marketing (EN) (lien/pdf)

Dominiodeuses (PT) (lien/pdf) (Traduction française)

Interviews

La Magic Box (lien/pdf)

Shiver (IT) (link/pdf) (Traduction française)

OBOY Press (EN) (link/pdf) (Traduction française)

Reportages

France 3 (13/06/18) (lien)

Obskure Mag
« Rougge affirme et affine un pouvoir d’envoûtement peu commun, tant sur le plan musical que vocal, le tout nimbé d’une sobriété peu commune. »
Notodo (ES)
« (…) uno de esos fragmentos que formarán parte de un álbum tan enigmático como absolutamente necesario. » ( un de ces fragments qui feront partie d'un album aussi énigmatique qu'absolument nécessaire.)
Inhabituelles musiques singulières
« Un disque singulier, beau, émouvant, vivant, intense »
Sun Burns Out
« La musique de Cordes échappe d’une certaine façon à la définition. Elle désoriente et envoûte. Elle apaise et interroge. Qu’on soit proche ou pas des territoires qu’elle explore, cette musique a une utilité, celle de donner à entendre les sons d’un monde intérieur qu’on ne soupçonnait pas. »
Ondarock (IT)
« Sconosciuto al di fuori della strettissima cerchia degli addetti ai lavori, e soprattutto quasi ignoto al di fuori dei patri confini francesi, ROUGGE è una delle più interessanti scoperte degli ultimi anni. » (Méconnu en dehors du cercle très fermé des initiés et surtout quasi inconnu hors des frontières françaises, Rougge est une des découvertes les plus intéressantes de ces dernières années.)

« In definitiva, la valenza artistica di “Cordes” risiede nella trasversalità espressiva di un suono apparentemente minimale e statico, al contrario dinamico e coinvolgente come un orgasmo.» (En définitive la valeur artistique de "CORDES" réside dans la transversalité expressive d'un son apparemment minimal et statique qui est au contraire dynamique et prenant comme un orgasme.)
Threshold Magazine (UK)
« (…) the eleven songs featured on the album are simply honey for your ears. » ((…) les onze titres de cet album sont tout simplement du miel pour vos oreilles.)
Jazzquad (RU)
« Что ж, его мастерство, оригинальность идеи и умение окутать слушателя определенным (в основном минорным) настроением, впечатляю. » (Eh bien, son talent, l'originalité de son travail et la capacité à envelopper l'auditeur dans une certaine atmosphère (surtout mineure) sont impressionnants.)
Freq (UK) Extraits traduits
Tout est harmonieux et majestueux. Quand tout à coup la voix se fait entendre, (…) elle s’élève, c’est plutôt spectaculaire. (…)

Richesse, intensité dramatique, mystère et la sensation d’une délicieuse tristesse qui nous élève.
Radio Nova Sorso (IT) Extraits traduits
ll y a des disques tellement précieux que déjà le simple fait de les retirer de leur pochette impose une attention qu'on ne réserve qu'à très peu d'autres. C'est le cas de "Cordes", troisième œuvre du français Rougge, un de ces artistes qui n'est pas encore sous les projecteurs mais qu'on ne rencontre que grâce au hasard. Comme les deux œuvres qui l'ont précédé, "cordes" est un disque très évocateur et dans certains couplets cathartique où le piano et le lyrisme vocal de Rougge, cette fois-ci accompagné d'un quintette de cordes, suggèrent une religiosité dans l'écoute renforcée par l'utilisation d'un langage universel qui met le musicien de Nancy sur le même plan que des artistes de la carrure de Lisa Gerrard (avec et sans les Dead Can Dance) et des Islandais Sigur Ros. (…)

Rougge, bien que possédant des caractéristiques communes avec Thom Yorke et Anthony & The Johnsons dans la sensibilité et l'audace, devra encore attendre et persévérer dans sa minutieuse œuvre de fragmentation d'un son qui vise principalement à atteindre des émotions brutes avant de voir des disques en tête de gondole dans l'immense océan de l'indie/alternatif, mais ce n'est pas dit que l'attente soit infinie.
Dark Entries (BE/NL) Extraits traduits
(…) Les cordes savent jouer avec ROUGGE de façon maximale et variée: du chaos expérimental aux merveilleuses harmonies. Mais la base reste le piano et la voix qui coule doucement dans une oasis de paix.

Enfin, il faut mentionner la très belle couverture basée sur un tableau d'Emmanuel Zentner et un livret très soigné avec de la photographie et de l’art.
Son of marketing (EN) Extraits traduits
(…) Il montre la puissance de son chant ainsi que l’intimité et l’intensité raffinée de ce son revisité.
Universum noll (SE)
« Vackert och, faktiskt, hoppingivande i dessa tider av gränslös dumhet.» (Beau en effet et plein d'espoir en ces temps de stupidité sans bornes.)
EP « CORDES » (2017)

04/05/18 Remplacé par l'album CORDES / Replaced with the album CORDES
Revue de presse / Press Review

Chroniques de l'EP/Reviews

Chromatic Magazine N°4 (FR) (pdf pages 6 et 7)

Indiemusic (FR) (lien/pdf)

La Magic Box (lien/pdf)

Blackaudio (lien/pdf) (Traduction française)

Dominiodeuses (lien/pdf) (Traduction française)

Nowa Muzyka (lien/pdf) (Traduction française)

French-o-rama (lien/pdf)

Dark Entries (lien/pdf)

Interviews

France Net infos (lien/pdf)

Indiemusic
« Aussi ambitieux qu'intimiste, le nouvel EP de Rougge marie à la perfection le timbre si puissant et émouvant du compositeur à un piano et un quintet de cordes, révélant ainsi toute la sensibilité d'un projet décidément inclassable et magnifique. »
« S'il y a bien, dans la musique française, un auteur véritable de bandes originales du quotidien à travers le prisme de la beauté et du cristal sonores, c'est dans l’œuvre superbe du compositeur nancéen qu'il faut chercher ; avant de se laisser emporter sans pouvoir résister. »
« (...) en plus de gagner en profondeur dramatique, Rougge acquiert également une dimension onirique qui le classe parmi les chefs de fil d'une fabuleuse et inédite perfection instrumentale. »
La Magic Box
« Poursuivant sur sa lancée, Rougge apporte cette année quelques cordes supplémentaires à son arc, ou plutôt à son répertoire déjà bien fourni. Toujours attentif à créer un univers singulier et intriguant, rempli d’images scintillantes et de voix célestes. Le « duo » piano-voix invite cette fois des « Cordes » ! Frissons garantis pour ce troisième opus, qui n’est en fait qu’un EP d’à peine vingt petites minutes d’apesanteur... »
« (...) à chaque livraison, parvient à nous surprendre, nous déborder de toute part, avecson piano et sa voix angélique, surgissant d’un autre temps ou d’une autre dimension. »

« Une expérience sensorielle hors du commun. »
Blackaudio
« Rougge dances between the sombre and sublime, with an outstanding polished production and grace. » (Rougge danse entre le sombre et le sublime, avec une production et une grâce d'un remarquable raffinement.)
Nowa Muzyka
« To wszystko wyjatkowo wspólgra z brzmieniem i sposobem artykulowania dzwieków na in strumentach smyczkowych – ostinato, pizzicato itd. »
(Sa voix interagit merveilleusement avec les sons de cette musique et avec les différentes façons d'articuler le jeu des instruments à corde: ostinato, pizzicato, etc.)
Dominiodeuses
« A amplitude emocional é agora mais aberta e rica e as possibilidades acrescentadas pelo diálogo entre os diversos instrumentos trazem um encanto extra a canções que, se já o eram anteriormente, funcionam ainda melhor como o mapa emocional de um certo romantismo fatalista da essência da melancolia humana. »
(La palette d'émotions est à présent plus ouverte et riche et les ouvertures offertes par le dialogue entre les différents instruments désormais possibles, ce qui rajoute au charme des fragments qui fonctionnent encore mieux comme carte émotionnelle d'un certain romantisme empreint de fatalité qui est le propre de la mélancolie habitant l'âme humaine.)
Album « Monochrome » (2015)
Editeur : Green United Music

Achat/Buy (10 €)
Version digital (6 €)
Achat par chèque (10 €)

Revue de presse / Press Review

Chroniques de l'album/Reviews

Inactuelles musiques singulières (FR) (lien/pdf)

Black Audio (EN) (link/jpg) (Traduction française)

La Magic Box (FR) (lien/pdf)

Néosphères (FR) (lien/pdf)

The Shadows commence (Sweden- EN) (link/pdf) (Traduction française)

Bad Alchemy (DE) (pdf) (Traduction française) (English translation)

Rockerilla (IT) (pdf) (Traduction française) (English translation)

Musicpaper (GR) (pdf + Traduction française)

Nowamuzyka (PL) (link/pdf) (Traduction française - English translation)

Rockdelux (ES) (pdf) (Traduction française)

Dark Entries (BE/NL) (link/pdf) (Traduction française) (English translation)

Dominiodeuses (PT) (link/jpg) (Traduction française) (English translation)

Md-experiment (RU) (link) (pdf - Traduction française)

Un grand merci à vous tous pour votre participation sur Ulule, ce qui a permis à cet album MONOCHROME de voir le jour.

Dominique Bisiaux, Claire Hagniel, Luc Charrois, Géraldine Fuseau, Anne Perhaut et Francis, Isabelle Szlachta, Aurélie Nasi, Clément Saunier, Franck et Virginie Morelli, Lucie et Nicolas Jay, Alain Collay, Béatrice Hamard, Grégory Duhaupas, Marie Fayet, Sylvie Labre, Nicole Charrois, Denis et Isabelle Faber, Sandra et Manuel Rutili, Manuel Rebuschi, Guillaume Chevreau, Pierre Edouard Bour, Stéphanie Le Saint, David Débuisson, Julien Petit, Sophie Martinelli, Lucie Doublet, Quentin André, Charles Armoy, Olivier et Agnès Focqueur, Marion Melchiori, Michelle et Henri Biet, Frédéric et Cécilia Gosselin, Alice et Etienne Herfray Joannes, Franck Pigache, Stéphanie Moniot, Jean-Baptiste et Audrey Charrois, Véronique Kourgousoff, Fanette Chauvy, Sidonie Forestier, Elodie Lanotte, Stéphanie Laurent, Ariel et Gé Pellini, Dany Bliss de la Boissière, Hacène Arab, Julien Barthelémy et Hélène, Emmanuel Zentner, Pierrette Pougnet, Marie et leur famille, Céline et Yvan Ronot, Isa et Laurent Genaud, Claire Delon, Sonia Laurent, Arnaud et Marie Cozette, Blandine et Jean-Marc André, Sophie Schwartz et Tom Linot, Christophe Mouton, Sandrine Deiss, Frédéric Thirion et Karine Lemal, Elisabeth Leméteil, Eric Bichon, Marie-Claire Vincent, Christiane Beuvelot, Cathy Brière, Annie Suignard, Gilles Coffin, Eloïse Grosjean, Didier Protin, Marie-Odile Marchal, Virginie Demangeaon et Jérôme Baudoin, Seb et Sophie Jonville, Mélanie Pernet, Bertrand et Marie-Claude Gosselin, Pascale Tarillon et Guy, Isabelle Martin et Bruno Henry, Antoine et Abiba Cicollela, David Deflin, Philippe Moulin et Sylvie Auerbach, Raphaël et Nathalie Lambert, Marie-Christine Laurent, Mohammed et Morgan Bouchhar, Odkali de Cayeux, André Charrois, Gaël et Gaëlle Gesse, Nathalie Becker, Emmanuel Robert, Jean-Claude et Colette Clément Demange, Martin Jochum, Florian Larrecq, Peggy-Ann Vauvillé, Frank Koppers, Marie Thirion, Sophie Jouvance, Prune Charrois, Pascaline et Renaud Podor, Pierre et Sonia Reboud, Eric Martin et Mumu Poinsignon.

Avec toute ma gratitude...

ROUGGE

La Magic Box – Mike S
« Si le premier album avait été une prise de risque, le second n’est que pure folie ! Un album difficile d’accès mais tellement hypnotique ! »
Black Audio
« This is an excellent album, performed by a brilliant musician. » (C'est un album excellent, réalisé par un musicien brillant.)
Bad Alchemy
« In any case, this musique is an invitation to cultivate the sublime. » (Dans tous les cas, cette musique est une invitation à cultiver le sublime.)
Néosphères
« Des Fragments de sessions touchant à l'infini. »
Rockerilla - Roberto Mandolin
« La voce sembra salmodiare sopra temi che si aprono come liturgie pagane, preghiere da recitare nel buio della notte. STRUGGENTE. » (La voix semble psalmodier sur des thèmes qui s'ouvrent comme des liturgies païennes, des prières à réciter dans l'obscurité de la nuit. POIGNANT.)
The Shadows Commence
« Shakes you like trembling thunder already in the first notes. » (Il vous remue comme un tonnerre tremblant dès les premières notes.)
Bad Alchemy
« Jedenfalls hat diese Musik das Zeug zu einem Kult des Erhabenen. » (En tout cas, cette musique invite à cultiver le sublime.)

 

 

L’oreille à l’envers
« Onze fragments de délices au charme souverain qui laissent en nous les traces d'un parfum d'éternité... »
Indietronica
« Onze fragments habités, émouvants, à fleur de peau soutenus par une sensibilité sans pareille, (…) une sensibilité sans fard et sans retenue qui donne la chair de poule.»
Le doigt dans l'œil
« C'est un album unique en son genre, enfin il me semble… La simplicité apparente du piano-voix est trompeuse, elle est porteuse d'une intensité d'autant plus prenante qu'elle est dépouillée. Pas d'effets surchargés, pas d'esbroufe, l'essentiel.»
Discordance
« L'originalité de Fragments , le premier album de Rougge, tient en ce qu'il transcende les clivages musicaux pour n'offrir qu'une seule chose : de l' Emotion musicale. Fragments est bien plus qu'un CD, c'est une invitation au voyage. Porté par l'interprétation brillante de l'artiste et durant les quarante-cinq minutes que dure l'album, le temps file à toute allure. »
La MagicBox
« 11 moments d'émotions à vous dresser les poils sur la peau. »
Longueur d’ondes
« Onze fragments épurés, mis à nu, beaux à pleurer. »
The Shadows Commence
"Fragments is simply an explosion of feelings, emotions and beauty,.(...) an exhibition of a genuine work of art from a fine piano player and a truly unique album even for the most experienced listener."